Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Figure,mélancolie

03/08/2013 | Figure,mélancolie

La bile noire est dégénérée quand toutes les autres humeurs, ou la bile

noire elle-même, sont rôties de telle sorte que l'humeur reproduise la nature

crasse et mordicante de la cendre. En effet, l'aphorisme d'Hippocrate

atteste que le sang et la bile rouge dégénère, lorsqu'ils sont brûlés par la

fermeture des pores, en bile noire... En découlent de multiples formes de

démence. Si la mélancolie vient du sang, ou qu'elle est mêlée à une petite quantité

de sang, elle produit les démences des fous euphoriques. Si c'est la bile rouge, ou

qu'elle est mêlée à une forte dose de bile rouge, surviennent d'horribles

fureurs et manies, à l'image de la fureur d'Hercule ou d'Ajax. Si elle est

mêlée au phlegme, survient une apathie inaccoutumée, à l'instar d'un fou que nous

avons vu nous-même, qui dormait presque toujours, marmonait, ne s'éveillait qu'au

son de la cithare, lequel le faisait redresser la tête et sourire, et répondait aux

questions avec un petit ricanement. Si c'est la bile noire elle même qui est

produite en excès et rôtie, surviennent chagrins lourds, misanthropie, à l'image

de l'abattement de Bellérophon, Qui errait seul par la plaine Aléienne /En

se rongeant le coeur, évitant le sentier des hommes, comme dit Homère.

PHILIPP MELANCHTON, De l'âme




Publié dans Dessins | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.