Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Nature morte

17/06/2017 | Nature morte

Ô, les soies de caresses qui m'enveloppèrent

De ta présence, les soirs où tu apparus !

Percale je me fis, lorsque tu me donnas

Ta bouche à embrasser, puis de nouveau à mordre ...

Mário de Sá-Carneiro

L'Amant sans amant.

Publié dans Peinture | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.