Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Figure

09/10/2016 | Figure

J'ai vécu sans nul pensement,

Me laissant aller doucement

À la bonne loi naturelle ;

Et si m'étonne fort pourquoi

La mort daigna songer à moi,

Qui n'ai daigné penser à elle.

                                  Maturin Régnier (1573-1610), Épitaphe.

Publié dans Dessins | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.