Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

figure

30/04/2010 | figure

pastel, gouache sur papier

Comme le médecin doit dire

que peut-être pas un seul homme ne vit en parfaite santé,

de même, si nous connaissions bien notre nature, il faudrait

dire que personne ne vit sans être un peu déespéré, sans

receler tout au fond de son être une inquiétude, une discorde

une dysharmonie, une angoisse à l'endroit d'une chose

inconnue ou dont on n'ose prendre conscience, angoisse

d'une possibilité de vie ou angoisse de soi-même ;

si bien que, comme au dire du médecin on porte une

maladie physique, on porte aussi une maladie de l'esprit

qui révèle parfois sa présence interne par des éclairs,

par un inexplicable sentiment d'angoisse.

Soren KIERKEGAARD


 

Publié dans Dessins | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.